REVUE SPORT

Football : Le guide de la Ligue Europa, favoris et clubs français

today20 septembre 2023

Arrière-plan
share close

Après le lancement de la Ligue des Champions hier soir, place à celui de la Ligue Europa. Ce jeudi, 32 équipes prendront part à leur première rencontre. Liverpool, Brighton, l’AS Roma, le Bayer Leverkusen : un potentiel vainqueur se dégage parmi ces 4 équipes. Côté français, nous observerons aussi les pas de l’Olympique de Marseille, du Stade Rennais et du Toulouse Football Club dans la compétition.

 

Liverpool, le grand favori 

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas vu les Reds jouer cette Ligue Europa, l’ex Coupe UEFA. Habitués depuis 7 ans à évoluer en Ligue des Champions, celle-ci leur a filé entre les doigts en ne terminant pas dans les quatres premières places du championnat anglais et en se contentant d’une décevante 5ème place. Encore finalistes de la Ligue des Champions il y a un peu plus d’un an au Stade de France, vainqueur en 2019, les voilà désormais engagés dans la seconde compétition européenne. 

Et c’est avec un statut d’immense favori que les Scousers entendent bien aborder cette campagne européenne, avec l’objectif clair de l’emporter. Et ce n’est pas son début de saison canon qui va nous dire le contraire ! En 5 matchs de Premier League, ils n’ont toujours pas connu la défaite. Mieux, ils sont même 3ème, avec 4 succès et un seul match nul contre Chelsea lors de la première journée. 

Leur homme providentiel en attaque Mohamed Salah est de plus dans une forme olympique pour porter son équipe avec déjà 2 buts marqués et 4 passes décisives. Ce qui en fait le meilleur passeur de Premier League à ce stade. Il pourra aussi compter et s’appuyer sur le buteur uruguayen Darwin Nunez qui semble avoir enfin pris ses marques dans cette équipe après une première saison au club en demi-teinte (15 buts toutes compétitions confondues avec les Reds). Cody Gakpo et Diogo Jota ne manquent pas à l’appel non plus et devraient jouer un rôle dans la saison de Liverpool. 

L’entre-jeu est aussi bien garni avec l’arrivée d’Alexis Mac Allister (24 ans), le champion du monde argentin auteur d’une magnifique avec Brighton l’an dernier.  Autre arrivée, celle de la pépite hongroise Dominik Szoboszlai (22 ans) en provenance de Leipzig qui avec son compère argentin renouvelle un milieu orphelin de Jordan Henderson et de Fabinho, tous deux partis en Arabie Saoudite. 

La défense ? Elle est solide et ne bouge pas par rapport à l’an dernier. La charnière est composée du capitaine néerlandais Virgil Van Dijk et du français Ibrahima Konaté. Sur les côtés, les courses offensives d’Andrew Robertson et de Trent Alexander-Arnold apporteront encore du danger dans la surface de réparation adverse.

Avec cette qualité d’effectif et dans une poule plus qu’abordable composée du Toulouse FC, de l’Union Saint-Gilloise (Belgique) et du LASK Linz (Autriche) : les Reds devraient sortir premier de leur groupe sans trop de surprise. 

 

Brighton, la surprise à la conquête de l’Europe

C’était une des grandes surprises de l’année dernière en Angleterre ! Brighton a accroché une magnifique 6ème place à l’issue de la saison 2022-2023. Devançant ainsi des cadors de la ligue comme Chelsea, West Ham ou encore Tottenham qu’ils ont privé d’Europe en les reléguant à la 7ème place. Une performance qui leur a permis de se qualifier pour la première compétition européenne de leur histoire. 

Vainqueurs il y a quelques jours de Newcastle et encore impressionnants ce week-end en disposant de Manchester United à Old Trafford (1-3) dans un match totalement maîtrisé, les Seagulls pourraient faire très mal aux équipes de leur poule où figure notamment l’Olympique de Marseille. 

Malgré les départs cet été des joueurs clés et milieux Alexis McAllister (Liverpool), Moises Caicedo (Chelsea) ou encore du gardien Robert Sanchez (Chelsea), les Anglais ne semblent pas perturbés dans leur équilibre. Et ce grâce à un effectif parfaitement huilé porté notamment par la pépite japonaise Kaoru Mitoma (26 ans) que les cadors européens s’arrachent et un recrutement intelligent et peu coûteux pour solidifier tous les postes. 

Cette équipe de Brighton pourrait donc bien être la belle surprise de la compétition si elle parvient à maintenir ce niveau de jeu sur l’ensemble de la saison. 

 

Roma, revanchards romains

Comme leurs compères intéristes dont nous avons parlé hier dans la guide des favoris de la Ligue des Champions, la Roma fait partie des trois clubs italiens qui ont perdu une finale européenne l’an dernier (Inter Milan en C1, Roma en C3, Fiorentina en C4). D’autant plus rageant pour les Romains, qui ont dû décider de leur sort dans une étouffante séance de tirs aux buts, qui a vu le FC Séville triompher en Ligue Europa l’an dernier. 

Après un début de saison brouillon dans le championnat italien, avec 3 premiers matchs décevants (1 nul et 2 défaites) : La Magica s’est rassurée avec la manière dimanche en s’imposant largement contre Empoli 7-0. 

Les hommes de José Mourinho se sont aussi renforcés. L’attaquant belge Romelu Lukaku, meilleur buteur de l’histoire des Diables Rouges a rejoint les rangs romains. Avec lui, le champion du monde argentin Leandro Paredes, le portugais Renato Sanches ont quitté le Paris Saint-Germain pour rejoindre la capitale italienne et densifier le milieu de terrain. 

Encore en quête d’automatismes, La Lupa espère enchaîner les bons résultats sur la scène européenne, après 2 finales européennes consécutives. 

 

Bayer Leverkusen, l’équipe à suivre Outre-Rhin

C’est l’équipe allemande en vogue. Leader de la Bundesliga après 4 journées, le Bayer Leverkusen se positionne déjà comme un concurrent sérieux au titre de champion d’Allemagne. Déjà vainqueurs du RB Leipzig 3-2 et repartis avec le point du nul de l’Allianz Arena face au Bayern Munich, le Bayer n’a pas peur des gros clubs en ce début de saison. 

Impulsé par un excellent entraîneur en la personne de Xabi Alonso, le club entend bien faire un beau parcours en Ligue Europa. Eux qui avaient déjà atteint les demi-finales de l’édition 2022-2023 avant d’être défaits par l’AS Roma. Rayés par le surnom moqueur de “Neverkusen” en Allemagne car ayant la réputation d’un éternel second et détenteur d’un faible palmarès, les Werkself peuvent s’appuyer sur un bon effectif pour mettre fin à cette disette. 

 

Le Stade Rennais veut son épopée

Après une lutte acharnée avec le LOSC et l’AS Monaco, le Stade Rennais a accroché une belle 4ème place en Ligue 1 lors de l’ultime journée. Encore invaincue en championnat, l’équipe bretonne réalise pourtant des débuts poussifs. A l’exception d’une première journée riche en buts (5-1 contre Metz), les Rouges et Noirs restent sur 4 matchs nuls consécutifs.

Il faudra faire mieux en Europe pour aller chercher des points dans une poule dont ils peuvent sortir. Hormis le club espagnol de Villarreal qui partage avec eux le statut de favori de ce groupe, des adversaires comme le Panathinaïkos et le Maccabi Haïfa semblent à la portée des Rennais. Attention au piège cependant, l’Olympique de Marseille a déjà fait pour rappel les frais de l’efficacité clinique des Grecs.  

 

Le doute avant le grand saut pour l’Olympique de Marseille

On a connu mieux comme atmosphère pour débuter une compétition européenne à Marseille. Malgré une 3ème place en championnat, les supporters ont violemment fait savoir à leur direction que l’entraîneur en place Marcelino ne leur convenait pas. Et lors d’une réunion entre groupes de supporters et direction ce lundi soir, le torchon aurait plus que brûlé. Au point que des dirigeants marseillais comme le directeur sportif Pablo Longoria ainsi que l’entraîneur Marcelino ont reçu des menaces graves. Des menaces inacceptables pour la direction qui a présenté hier sa démission au propriétaire du club Franck McCourt. Les dirigeants phocéens ainsi que Marcelino se sont actuellement mis en retrait et ne seront pas du déplacement pour le premier match européen à Amsterdam.

Si on revient sur le sportif, l’OM a subi une première désillusion dans sa saison en échouant aux tours préliminaires de la Ligue des Champions face au Panathinaikos. Ce qui les a reversés dans cette Ligue Europa et dans une poule considérée comme le groupe de la mort de cette édition (Ajax Amsterdam, Brighton, AEK Athènes). 

Sur la scène nationale, l’OM n’a toujours pas concédé de défaite cette saison avec 2 victoires et 2 nuls, mais le fond de jeu n’est pas encore au rendez-vous pour les observateurs du ballon rond. Le mercato a été intéressant lors de la période estivale. Pierre-Emerick Aubameyang, Geoffrey Kondogbia, Renan Lodi, Ismaïla Sarr, Iliman Ndiaye… De beaux noms qui sont venus garnir un effectif marseillais qui a subi peu de départs, qui suscitent de fortes attentes du côté des supporter. Bref, on attend de voir la mayonnaise prendre. 

Toulouse FC, l’objectif de faire bonne figure

Les Toulousains sont de retour en Europe ! Après une époustouflante victoire 5-1 face au F.C Nantes en finale de la Coupe de France, les Violets ont obtenu un précieux ticket pour prendre part à cette Ligue Europa. Leur première campagne européenne depuis 14 ans. 

Et malgré ce succès qui a permis au Téfécé de remporter sa première Coupe de France depuis 1957, de gros changements ont eu lieu cet été.

 Tout d’abord sur le banc, avec un Philippe Montanier étonnamment remercié par sa direction après des objectifs plus qu’atteints et remplacé par son adjoint Carles Martinez Novell. Et sur le terrain surtout avec le départ du capitaine Brecht Dejaegere et de leur meilleur joueur Branco Van den Boomen, le meneur de jeu néerlandais et celui d’autres cadres qui ont permis la victoire en Coupe de France. 

Alors face à cette nouvelle aventure européenne et un groupe relevé que l’on a déjà évoqué avec l’ogre Liverpool : on avance un peu vers l’inconnu à Toulouse avec un onze titulaire bien différent de l’an dernier.

 Il reste tout de même de la qualité dans cet effectif. Le buteur Thijs Dallinga est resté après une très bonne première saison en Ligue 1 ponctuée de 12 buts. Et n’oublions pas le très prometteur et jeune portier toulousain Guilllaume Restes, titulaire avec l’équipe de France Espoirs qui réalise un très beau début de saison. 

Réponse à ces interrogations jeudi pour les premiers pas de nos clubs français en Ligue Europa. 

 

Les matchs des clubs français ce jeudi: 

AJAX AMSTERDAM – OLYMPIQUE DE MARSEILLE

STADE RENNAIS – MACCABI HAïFA

UNION SAINT-GILLOISE – TOULOUSE FC

Écrit par: speedradio

Rate it

Article précédent

REVUE SPORT

Football : Guide des favoris et des clubs français pour la Ligue des Champions

Elle est de retour ! Pour sa 69ème édition et la dernière avec un format de 32 équipes, la Ligue des Champions débute ce mardi 19 septembre sur les pelouses européennes. Plusieurs prétendants à la coupe aux grandes oreilles se dégagent en ce début de saison : en Angleterre, en Espagne, en Allemagne ou encore en Italie. Après l’élimination prématurée de l'Olympique de Marseille en tour préliminaire, les espoirs du […]

today19 septembre 2023

Commentaires d’articles (1)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%